L’enlèvement de dona Mencia de Mosquera (Histoire de Gil Blas de Santillane)

Domaine : Beaux-Arts

Titre : L’enlèvement de dona Mencia de Mosquera (Histoire de Gil Blas de Santillane)

Auteur / Exécutant : François André Vincent

Date : 1778

Matière et technique : bois, toile, peinture à l'huile

Dimensions : Longueur :    Largeur :    Hauteur :    Diamètre :   

Musée : Maison des Lumières Denis Diderot – Langres (52)

Numéro d'inventaire : 2015.16.1

Descriptif

Cette toile représente un épisode du roman d’Alain-René Lesage (1668-1747), Histoire de Gil Blas de Santillane, publié entre 1715 et 1735. Le roman reprend un texte anonyme plus ancien, Lazarillo de Tormes, paru à Burgos, Alcala et Anvers en 1554 et considéré, avec Don Chichotte, comme l’un des premiers romans picaresques de la littérature espagnole. Empruntant le type du picaro, Lesage relate les tribulations de Gil Blas, jeune homme pauvre et sans éducation, dont les péripéties sont autant d’apprentissages de la vie.
L’épisode représenté est celui de l’enlèvement de dona Mencia de Mosquera. Prisonnier de brigands, Gil Blas est obligé de participer au pillage d’un carrosse de gens de qualité : « …nous découvrîmes de loin un carrosse à quatre mules. Il venait à nous au grand trot ». Après un assaut brutal, sanglant mais victorieux, les voleurs emmènent avec eux la jeune femme et les chevaux. L’épisode correspond précisément à ce passage du chapitre 9 du livre I (publié en 1715) : « Cela fait, on prit, par ordre du capitaine, la dame qui n’avait point encore rappelé ses esprits, et on la mit à cheval entre les mains d’un voleur des mieux montés. Puis, laissant sur le grand chemin le carrosse et les morts dépouillés, nous emmenâmes avec nous la dame, les mules et les chevaux ».

Cette peinture est sans doute à placer entre le Salon de 1777 et celui de 1781.