Musée historique et militaire de Huningue

Horaires d'accueil

Ouvert le 1er et le 3e dimanche du mois de 14h30 à 17h30 (fermé jours fériés et mois d'août)

Durée moyenne de la visite : 1h

Tarifs

2€

Présentation

Avant la réunion de l’Alsace à la France, Huningue était un village. Louis XIV ayant confié à son architecte Vauban la défense des frontières du nord-est, de Belfort à Landau et à Phalsbourg. celui-ci établit les plans d’une puissante forteresse pour défendre cette tête de pont stratégique. Le musée raconte l’histoire des 3 sièges entre 1796 et 1815. L’artiste Edouard Detaille immortalisa la sortie glorieuse des 50 survivants de la garnison en 1815, puis la forteresse fut démantelée.

Informations complémentaires

De la forteresse ne restent que l’église de la garnison, la place d’Armes avec le monument du général Abbatucci tué en 1796 alors que la place était assiégée par 20 000 Autrichiens, des restes de bastion, et le bâtiment de l’Intendance devenu musée.
Celui-ci abrite depuis 1979 des maquettes, plans, gravures, portraits, lettres patentes, retraçant l’histoire de la forteresse, de ses 3 sièges et de ses vaillants défenseurs, dont les généraux Abbatucci et Barbanègre. Ce dernier résista pendant 2 mois avec 135 hommes valides et ne se rendit qu’avec les honneurs de la guerre après la capitulation de Napoléon Ier.
D’autres documents, rassemblés par la Société d’Histoire de Huningue et de sa région, font revivre les événements de la Révolution, la ville de garnison et la cité industrielle au 19e s, ainsi que les deux guerres mondiales. Sont aussi exposées des vues de l’ancienne pisciculture impériale de Huningue-Blotzheim, du château du Landskron, de la cense de Michelfelden….

Histoire du musée

Un monument rappelle que Huningue a été libérée par la 1e armée française le 1er décembre 1944. Une grande fête fut organisée le 14 juillet 1947 dont le point culminant fut une revue historique. Avec les bénéfices, le Comité des Fêtes acheta une partie de l’héritage d’un collectionneur bâlois, celle concernant la période 1679-1815. Cette première collection fut exposée dans la mairie provisoire, puis dans une salle de classe et enfin dans l’ancien presbytère situe près de l’église de garnison restaurée. Ce n’est qu’en 1979, date du Tricentaire, qu’elle fut installée dans l’ancien bâtiment de l’Intendance. Depuis, elle a été enrichie de nombreux autres artefacts.

Les collections du musée

Le musée est organisé de façon chronologique : plans et maquette montrant la disposition de la forteresse ; gravure rare « Le rets huninguois » traduisant la crainte des cantons helvétiques ; portraits des personnages au nom lié à la construction de la forteresse ; lettres patentes de Louis XIV et de Louis XV ; petits soldats représentant les régiments en garnison à Huningue…
Des gravures en couleurs suisses représentent des faits marquants des sièges ainsi que l’échange de la fille de Louis XVI contre des prisonniers français aux mains des Autrichiens.
Une section traite du Rhin: correction du lit, ponts disparus, pêche, flottage du bois, navigation…
La guerre de 1870 est évoquée par les statuts de la Huninguoise, société patriotique d’entraide fondée par une centaine d’habitants refugiés à Paris. Tableaux d’un Bâlois : entrée des Français en 1918, fuite des Allemands en novembre 1944, réfugiés huninguois à Bâle en décembre. Photos des destructions lors de la Libération.

6, rue des boulangers
68330 Huningue

Tél. : 00 33 (0)3 89 89 33 94
Site : https://www.histoire-huningue.eu/musee.html

Contactez-nous par mail

Accès

en voiture

Services

Langues - Français / Allemand
Accueil / ouvert aux groupes

Réseaux du musée